Sélection Promotion numériques Gallimard pour tous #2

  • "Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d'autoroute ; que la Terre va être détruite d'ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d'une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s'apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ?
    Pas de panique !
    Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l'accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés."

  • "En descendant de l'avion à Lagos, j'ai eu l'impression d'avoir cessé d'être noire."
    Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l'Amérique qui compte bien la rejoindre.
    Mais comment rester soi lorsqu'on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés ?
    Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria.
    À la fois drôle et grave, doux mélange de lumière et d'ombre, Americanah est une magnifique histoire d'amour, de soi d'abord, mais également des autres, ou d'un autre. De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d'immigrant, et parcourt trois continents d'un pas vif et puissant.
    Astrid Bayiha met en voix avec talent la plume sensible et percutante de l'auteure, et nous emporte dans une aventure mémorable entre l'Afrique, l'Amérique et l'Europe.

  • Bienvenue dans l'univers ensorcelant des magiciers !
    On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l'existence des magiciers... C'est le cas de Charly Vernier, du moins jusqu'à ce qu'il découvre que sa grand-mère, disparue durant cinq ans, a été un membre éminent de cette confrérie. Mais un mystérieux voleur de mémoire, le Cavalier, l'a dépouillée de ses souvenirs et tente de s'approprier la source ultime de la magie. S'il veut la sauver - et se sauver lui-même -, Charly n'a pas le choix. Aidé par Maître Lin et par son amie Sapotille, il lui faut devenir apprenti magicier.

  • Doudou Magne, alias Géronimo, passerait partout inaperçu avec ses cheveux longs, ses sandalettes et sa moto... Sauf à la Brigade criminelle, où il est O.P. Car on conçoit mal qu'un flic puisse être hippie fleuri, à bandeau indien sur le front et insigne pacifiste sur la poitrine... Même s'il embarque sur un bateau ivre dont le nom évoque la fin du monde.

  • 1914. Mobilisation générale. La France est en guerre. Le Polonais Apollinaire fait sa demande de naturalisation pour s'engager auprès des soldats français. L'offensive allemande menace Paris et en attendant l'issue de ses démarches administratives, Apollinaire part pour Nice où résident plusieurs de ses amis. Là, il fait la connaissance d'une jeune femme qui, dès l'abord, le fascine. Elle s'appelle Louise de Coligny-Châtillon. Pour lui, elle sera Lou. Dès lors, de Nice où ils se sont rencontrés, puis de Nîmes où il a rejoint le 38e régiment d'artillerie et enfin du front où il s'est porté volontaire, Apollinaire se lance dans une folle correspondance. Ces lettres témoignent de son amour pour Lou. Un amour passionné et fulgurant. Gérard Desarthe donne vie à cette magnifique correspondance. Avec une force et une énergie captivantes, il retranscrit avec justesse et émotion le caractère entier d'Apollinaire, passant de la confiance et de l'enthousiasme à l'abattement total. Instants magiques et troublants. Gérard Desarthe est Apollinaire !

  • Un professeur qui disparaît mystérieusement dans le train Paris-Venise, un laborantin assommé par un rôdeur dans la salle de sciences nat, un sinistre manoir anglais où l'on expérimente des poissons orientaux... Tableaux volés, trésors cachés, bijoux dérobés, aucune énigme ne résiste à Rémi, à Mathilde e au génialissime P. P. Cul-Vert !
    Olivier Chauvel s'empare avec un visible bonheur des héros de ces histoires. Une lecture cocasse et palpitante !
    Cette Intégrale 1 inclus : Le professeur a disparu - Enquête au collège - P.P. Cul-Vert détective privé

  • Connaissez-vous l'omelette au sucre ? Rien de moins compliqué à préparer. Prenez une famille de cinq garçons. Ajoutez-y un nouveau bébé à naître, une tortue, un cochon d'Inde et une poignée de souris blanches. Mélangez bien le tout, sans oublier une mère très organisée, un père champion du bricolage et quelques copains d'école à l'imagination débordante. Saupoudrez d'une pincée de malice et d'émotion, et servez aussitôt. C'est prêt... À consommer sans modération !
    L'humour et l'énergie de Laurent Stocker servent avec bonheur et émotion cette chronique familiale inspirée de souvenirs d'enfance.

  • "Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
    Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la Première Loi.
    Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi."

  • En ce début de treizième millénaire, l'Empire n'a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la galaxie. C'est dans sa capitale, Trantor, que l'éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l'avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l'effondrement de l'Empire d'ici cinq siècles, suivi d'une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs...

  • Dans une petite gare italienne, Michele collectionne les objets trouvés. Depuis trente ans, le jeune gardien n'a jamais quitté ce lieu où, enfant, il a vu sa mère disparaître en emportant comme seul souvenir son journal intime. Un jour, Elena, une jeune femme à la vitalité exubérante, déboule dans sa vie comme un tourbillon et vient briser sa solitude. Mais la peur d'un nouvel abandon paralyse Michele. Jusqu'à ce qu'il découvre, coincé entre deux sièges d'un wagon, le journal intime de son enfance...

    Petits miracles au bureau des objets trouvés raconte l'histoire de destins fêlés qui se croisent et reprennent ensemble goût à la vie.

  • Prix du Livre Inter 2019.
    "Farah et ses parents ont trouvé refuge dans une communauté libertaire qui rassemble des gens fragiles, inadaptés au monde extérieur tel que le façonnent les nouvelles technologies, la mondialisation et les réseaux sociaux. Farah pense être une fille mais découvre qu'elle n'a pas tous les attributs attendus. Cependant elle s'épanouit dans ce drôle de paradis au milieu des arbres, des fleurs et des bêtes, observant les adultes mettre tant bien que mal en pratique leurs beaux principes : décroissance, anti-spécisme, naturisme, amour libre et pour tous, y compris pour les disgraciés, les vieux, les malades...
    Mais cet Eden est établi à la frontière franco-italienne, dans une zone blanche sillonnée par les migrants ; ses portes vont-elle s'ouvrir pour les accueillir ?"

  • Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos coeurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge.

  • Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur "Mr. Bojangles" de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom. L'optimisme des comédies de Capra, allié à la fantaisie de L'Écume des jours.

  • Aragon disait : « La femme est l'avenir de l'homme », mais l'avenir de la femme c'est quoi ?... L'aventure ?... Les rencontres ?... Le salon de massage ?... La prostitution ?... Et si c'était, tout simplement, le singe ?
    Charlène, belle blonde, dévorée d'ambition, se trouve lancée dans un voyage inconnu jusqu'ici... Où s'arrêtera-t-elle ?...
    En avant les singes !

  • Quelques années après la chute de Lehman Brothers, alors que le monde politique voit enfin la sortie de crise à l'horizon, le Crédit parisien est sur le point de sombrer. La plus grande banque française a besoin d'un plan de sauvetage en urgence mais la ministre de l'Économie, au sommet des sondages, symbole de la gauche revenue aux affaires, entend tout faire pour que Bercy ne mette pas sur pied un plan similaire à celui de 2008 lors de la crise des subprimes. C'est ce plan qu'étaient chargées d'évaluer deux inspectrices des finances, Nathalie Renaudier et Stéphanie Sacco. La première s'est suicidée plusieurs années avant que le corps de la seconde ne soit retrouvé dans la cour de l'Hôtel des ministres à Bercy. Au milieu du champ de bataille où s'opposent pouvoirs publics et monde de la finance, Christophe Demory, l'homme qui partageait la vie de Nathalie, devenu directeur de cabinet de la ministre, surnage comme il peut. Alors que les technocrates ont commencé à broder le linceul d'Isabelle Colson et que la religion de l'argent exige ses martyrs, le piège risque de se refermer sur ceux qui n'appartiennent pas à la corporation des initiés.

  • "Émile a quinze ans. Il vit à Montargis, entre un père doux-dingue et une mère qui lui teint les cheveux en blond depuis toujours, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça. Quand la fille qui lui plaît plus que tout l'invite à Venise pour les vacances, il est fou de joie. Seul problème, ses parents décident de l'accompagner...
    C'est l'histoire d'un adolescent né dans une famille inclassable, l'histoire d'un premier amour, miraculeux et fragile. C'est l'histoire d'un voyage initiatique et rocambolesque où la vie prend souvent au dépourvu, mais où Venise, elle, sera au rendez-vous."

  • Figurec

    Fabrice Caro

    "Une femme se retourne et nous fait signe de nous taire, une femme un peu moche et pas du tout dans le chagrin. Ça devient vraiment n'importe quoi ces enterrements."
    À force de courir les funérailles, le narrateur est devenu un expert en la matière. Mais à bien regarder l'assistance, il semblerait qu'il ne soit pas le seul...
    Un premier roman qui révèle l'univers déjanté de Fabrice Caro, dans la lignée de sa bande dessinée Zaï zaï zaï zaï.

  • "Tu sais, ça ferait très plaisir à ta soeur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie."
    C'est le début d'un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu'il vient d'envoyer à son ex. Entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres, se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleures comédies romantiques.
    Un récit savamment construit où le rire le dispute à l'émotion.

    Avec beaucoup d'humour et de justesse, Alain Chabat donne voix aux déambulations mentales d'Adrien, quadragénaire démoralisé en prise avec l'absurdité de la vie.
    Une lecture savoureuse !

  • "J'enroule ma parka Patagonia dans mon sac à dos avant d'entrer, et me saisis d'une chemise cartonnée qui me permet de débouler directement dans les couloirs sans qu'on sache précisément d'où je viens. Ensuite je pose la chemise sur mon bureau et file à la machine à café, généralement en compagnie de Laura, accréditant la thèse de la première pause d'une journée commencée bien plus tôt. Laura est la seule ici à me témoigner un début d'affection, peut-être parce qu'elle n'a pas de chien ni d'enfant à charge."
    Un premier roman à l'humour décapant, qui illustre le rapport ambivalent du héros à la réussite, à la famille, au couple, et à tous types de discours dominants.

  • Imaginez une station orbitale reliée à la Terre par un réseau de câbles, le long desquels un Transporteur spatial permettrait, tel un ascenseur, d'envoyer sans risque et à moindre coût hommes et matériel dans l'espace. Une telle invention serait à coup sûr le véritable départ de la civilisation spatiale.
    En 2142, Vannevar Morgan, un ingénieur de génie à qui l'on doit déjà le pont reliant l'Europe à l'Afrique, s'attelle au projet. Mais bien vite il se heurte à un épineux problème : le seul lieu d'implantation possible pour le Transporteur se trouve au sommet d'une montagne sacrée où des moines prient depuis des millénaires.
    Qui de la science conquérante ou de la foi inébranlable l'emportera ?
    Tout en posant des questions éthiques de premier ordre, Arthur C. Clarke nous livre ici un roman visionnaire : son projet de Transporteur spatial a fait l'objet d'études très sérieuses dans les milieux scientifiques.

  • Intérieur

    Thomas Clerc

    "Comme j'ai été lent à faire le tour de ma maison! 3 ans pourtant c'est 3 fois moins qu'Ulysse revenant de Troie. Ulysse ne voulait pas rentrer à Ithaque, et moi je m'évertue à rester ici, je supplie de ne pas sortir." L'appartement de Thomas Clerc fait 50 mètres carrés. Il y vit depuis 10 ans. Il y passe la majeure partie de son temps. Sans doute parce qu'il est un homme d'intérieur, il a entrepris d'en faire le tour intégral avec cette espèce de vertige qui le pousse toujours à épuiser la totalité d'un espace.

  • Artemis Fowl est un impitoyable génie du crime. Il a douze ans. Artemis a un plan pour rétablir la fortune de sa famille. Il a découvert l'existence du peuple des fées et avec l'aide de Butler, son majordome, s'apprête à kidnapper leur capitaine Holly Short pour exiger une rançon. Seul bémol : les fées sont armées, puissantes, terriblement dangereuses et Artemis semble avoir quelque peu sous-estimé leurs pouvoirs.
    Au moins, il peut se réjouir d'avoir enfin trouvé un adversaire digne de ce nom.
    Jean-Paul Bordes narre avec talent les aventures de l'irrésistible Artemis. Accompagné de dix comédiens, il nous emporte dans l'univers enchanteur et captivant d'Eoin Colfer.

  • - 50%

    La mort violente de sir Charles, dernier des Baskerville à résider dans la demeure familiale qui se dresse sur la lande sauvage, a-t-elle été provoquée par une créature terrestre ou doit-elle s'expliquer par l'intervention de forces occultes ? Le docteur Mortimer, ami et exécuteur testamentaire du défunt, fait appel à Sherlock Holmes.
    D'indices en déductions, cette fascinante enquête du célèbre détective Sherlock Holmes nous mène aux frontières du fantastique. Frissons et suspense sont au rendez-vous.
    Bertrand Suarez-Pazos donne vie à tous les personnages du roman et nous entraîne dans l'univers mystérieux de Sherlock Holmes. Tout au long de l'enquête, la musique rythme l'action. De son timbre clair et puissant, la clarinette basse incarne de façon saisissante l'effrayant chien des Baskerville.

  • Fille de l'esclave Abena violée par un marin anglais à bord d'un vaisseau négrier, Tituba, née à la Barbade, est initiée aux pouvoirs surnaturels par Man Yaya, guérisseuse et faiseuse de sorts. Son mariage avec John Indien l'entraîne à Boston, puis au village de Salem au service du pasteur Parris. C'est dans l'atmosphère hystérique de cette petite communauté puritaine qu'a lieu le célèbre procès des sorcières de Salem en 1692. Tituba est arrêtée, oubliée dans sa prison jusqu'à l'amnistie générale qui survient deux ans plus tard. Là s'arrête l'histoire. Maryse Condé la réhabilite, l'arrache à cet oubli auquel elle avait été condamnée et, pour finir, la ramène à son pays natal, la Barbade au temps des Nègres marrons et des premières révoltes d'esclaves.

empty