Claudie Hunzinger

  • Les grands cerfs

    Claudie Hunzinger

    • Grasset
    • 28 Août 2019

    Pamina, habite en montagne avec son compagnon Nils. Elle se sait entourée par un clan de cerfs qui lui sont restés invisibles et mystérieux jusqu'à ce que Léo, un photographe animalier, construise dans les parages une cabane d'affût et qu'il lui propose de guetter avec lui. Tandis qu'elle observe et s'initie à la vie du clan, affrontant la neige, le givre, la grêle, avec pour équipement un filet de camouflage, une paire de jumelles et des carnets, elle raconte sa peur de la nuit, les futaies sous la lune, la magie de l'inconnu, le plaisir infini à guetter, incognito, l'apparition des cerfs, à les observer, à les distinguer et à les nommer  : Apollon, Géronimo, Merlin... Mais au cours de ces séances de guet, elle va découvrir un monde plus cruel que celui du règne animal, celui des hommes, car un massacre se fomente...
     
    Un roman qui se lit comme un thriller, plein de poésie, de chagrin et de colère, sur la disparition de la beauté dans la nature et les ravages que l'homme y opère.

  • La langue des oiseaux

    Claudie Hunzinger

    • Grasset
    • 27 Août 2014

    « La nuit où j'ai rencontré Kat-Epadô, j'étais seule dans une baraque isolée, porte fermée à double tour. Autour de moi, la tempête. À perte de vue, des forêts. »
     ZsaZsa, une romancière, quitte Paris pour aller dans les montagnes étudier la langue des oiseaux. Elle n'imaginait pas que le soir même, allumant l'écran, elle allait rencontrer une étrange Japonaise dont l'écriture la fascine aussitôt par son charme maladroit. Un jour, celle-ci débarque. Elle a peur. Pourquoi ces deux jeunes femmes vont-elles fuir ensemble à travers les forêts ? De nuit ? Qu'est-ce qui les lie ? Qui les poursuit ? 

  • La survivance

    Claudie Hunzinger

    • Grasset
    • 29 Août 2012

    Jenny et Sils sont contraints par la dureté des temps de rendre les clefs de leur librairie et de leur domicile. Ils vont chercher refuge dans une maison perdue, en ruines, perchée dans la montagne. Avec leurs cartons de livres, une ânesse et une chienne, il leur faut s'acclimater à cette nouvelle existence : survivre aux intempéries, tels des Robinson Crusoé du XXIème siècle exclus de la société matérialiste. Dans cet âpre combat, la redécouverte des corps, l'apprentissage de l'isolement et la puissance de la littérature leur feront-ils découvrir une nouvelle manière d'être au monde ?

  • Elles vivaient d'espoir

    Claudie Hunzinger

    • Grasset
    • 25 Août 2010

    "Thérèse disait qu'elle se compromettait follement. Je n'ai pas coutume de m'occuper de l'opinion des autres, répondait Emma. La mienne me suffit. Et je trouve plus honorable d'être au ban de la société qu'en ses trônes d'honneur."C. H.Elles vivaient d'espoir est un roman qui raconte l'émancipation de deux femmes, Emma et Thérèse. Elles tentent de construire ensemble, dans les années trente, une vie à la fois amoureuse et engagée, parallèlement à la montée des utopies et du nazisme. Un homme et la guerre vont les séparer. Leur histoire personnelle rejoint alors la grande Histoire et l'horrible beauté des tragédies.

  • L'incandescente

    Claudie Hunzinger

    • Grasset
    • 31 Août 2016

    Des jeunes filles qui sont des Enfants terribles s'écrivent des lettres d'amour.
    « Marcelle était la pire et ma préférée. »
    Toutes fuient la mort. La mort les rattrape. Elles y mettent le feu.
    Elles sont du côté de la vie. Leur pays est l'adolescence, ce passage de tous les dangers. 

  • Bambois

    Claudie Hunzinger

    • Stock (réédition numérique fenixx)
    • 7 Janvier 2019

    Histoire d'une conversion, d'un choix, que lisent avec enthousiasme ceux qui rêvent d'une vie plus proche de la nature, Bambois est, en fait, d'abord une oeuvre littéraire, un journal de bord, celui d'un jeune couple, Mélu et Pagel. « C'est surtout le récit de Mélu : travaux, saisons, bêtes et récoltes, vivante nature, vivant amour. Belle histoire, et comme la conteuse sait conter ! Elle raconte comme elle vit ; c'est un bain de fraîcheur et d'enjouement ou c'est une danse à pas légers, à coeur ouvert... » (Nouvelle Revue Française) «... Au détour de certaines phrases on a l'impression de toucher la laine rugueuse et tendre qu'ils tissent en regardant l'hiver. » (Claude Meung - L'Aurore) « Sur eux le pouvoir des mots est très fort, et ce livre en témoigne, qui est poésie autant que livre de bord, dont le ton est prenant, plein d'allégresse, de l'émerveillement de l'instant, de la joie dans les choses de la nature. » (Centre Protestant d'Études) C'est ainsi que ce livre qui fut accueilli par un concert d'éloges est devenu un classique de la Nature.

  • Bambois, la vie verte continue. Claudie et Francis Hunzinger n'ont rien perdu ni de leurs attachements essentiels, ni de leur obstination : « La montagne ne nous nourrit pas, il faut tout lui arracher : mais quelle richesse ! ».
    Alors, Claudie et Francis, avec l'esprit de Bambois, avec le même amour, continuent à nous raconter leurs joies et leurs difficultés, la vie au jour le jour : Francis dans son atelier, Claudie dans son jardin - évocations d'amis, d'un séjour en Suisse, d'un voyage en Écosse, pour y découvrir les vieux secrets de teinture naturelle.
    Car ils ont arraché à la montagne une nouvelle richesse : pour la teinture de leurs laines, ils ont redécouvert, à partir des plantes et des fleurs, le secret de merveilleuses couleurs et ils nous offrent, avec le concours de Pascale Tievant, un vrai guide pratique, si enchanteur à vrai dire, que même le lecteur que n'intéresse pas directement la teinture des laines, y trouvera son plaisir.
    Comme nous le dit Pieerr Lieutaghi dans sa préface : « Ici, on parle de vivre... ».

empty