FeniXX réédition numérique (Éditions de la Nef)

  • La sensibilité d'une jeune fille est évoquée ici, non pas dans la vie courante, mais devant une situation pathétique : la maladie et la mort de sa mère. Une maison silencieuse où plane l'angoisse. - Deux êtres : le père et la fille, séparés par l'âge, l'incompréhension. Une malade au loin. Des insignifiances, des détails, de petites fautes ou des riens grossissent jusqu'à empoisonner la vie des trois êtres : parents et fille. Qui pourrait les arracher à leur destin, à leur enlisement dans la douleur ? Tous douloureux, chacun seul. La mort de Madame Aumont, ramènera-t-elle la paix, une paix d'usure, d'épuisement ? Vivra-t-elle dans le souvenir d'Hélène ? Sous une apparente fraîcheur classique, l'auteur s'inquiète avec beaucoup de tendresse des multiples visages de l'adolescence et il fait la part belle au mystère et à l'inconnu. Qui peut connaître vraiment une jeune fille ?

  • Un texte clair et dense pour rendre compte d'un moment historique, capital. Celui d'une guerre coloniale lointaine dont l'ampleur sans précédent, n'est pas perçue dans sa réalité par l'opinion des démocraties. Alors que les médias sont systématiquement empêchés de témoigner, Olivier Roy nous donne les clefs historiques, culturelles et politiques, qui seules peuvent éclairer les évènements d'aujourd'hui. Le reportage photographique ne recherche pas les effets faciles de l'actualité guerrière, mais s'efforce au contraire de nous confronter à la réalité quotidienne d'un peuple qui résiste.

empty