Lydie M.

  • Le copain de Lydie, qui redouble comme elle sa terminale, est surnommé Biscuit ; au cours de leurs jeux sexuels, il lui demande souvent de le sodomiser avec un gode. Un soir, intrigué par son comportement, elle le suit en cachette et découvre qu'il se rend dans un établissement où des hommes viennent se soumettre à des femmes. Elle fait connaissance de la maîtresse des lieux, Melinda, une jeune beauté qui la subjugue, et croit déceler en elle des capacités qui feraient de Lydie une excellente dominatrice. Elle lui fait découvrir, de sa main, que souffrance et plaisir ne sont pas éloignés l'un de l'autre, mais au contraire forment un tout. Lydie hésite longuement, mais malgré ses craintes, elle se sent fortement attirée par cet univers. Peu à peu, elle subit une profonde métamorphose, qui la fait devenir ce que Melinda avait deviné : une sadique perverse. Voilà comment, à la fin de l'été, simultanément à sa rentrée à la fac, Elodie en fera une autre... au donjon.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une jeune femme prise en mains par la famille de son petit ami...
    Le copain de Lydie, qui redouble comme elle sa terminale, a d'étranges fantasmes : au cours de leurs jeux sexuels, il lui demande souvent de le sodomiser avec un gode. Un soir, elle le suit en cachette et découvre qu'il fréquente un établissement de soumission masculine... Elle fait la connaissance de la maîtresse des lieux, Melinda, qui la subjugue par sa beauté. Les deux jeunes femmes se lient d'amitié, et Melinda décèle chez Lydie des capacités qui feraient d'elle une excellente dominatrice. Elle lui fait découvrir, de sa main, que souffrance et plaisir ne sont pas si éloignés l'un de l'autre. Peu à peu, Lydie subit une profonde métamorphose, qui la fait devenir ce que son amie et amante avait deviné : une sadique perverse.

empty