• "Ainsi vous avez tout dans votre magasin ? demanda la jeune fille. Vraiment tout ?" Tomek se trouva un peu embarrassé : "Oui... enfin tout le nécessaire..." "Alors, dit la petite voix fragile, alors vous aurez peut-être de l'eau de la rivière Qjar ?" Tomek ignorait ce qu'était cette eau, et la jeune fille le vit bien : "C'est l'eau qui empêche de mourir, vous ne le saviez pas ?"

  • Dans La rivière à l'envers, Tomek nous entraînait dans son incroyable quête : trouver la rivière Qjar et son eau qui empêche de mourir. Nous marchions avec lui sur les pas de Hannah. Cette fois-ci, c'est Hannah elle-même qui raconte son voyage sur la vertigineuse Route du Ciel, puis à travers le désert. Son récit nous fait découvrir des contrées nouvelles, mais on y retrouve aussi des paysages connus : la Forêt de l'Oubli, la prairie, l'océan...

  • La série culte !
    Un terrible incendie ravage la maison des Baudelaire. Les parents y perdent la vie, laissant orphelins leurs trois enfants, Klaus, Violette et Prunille, qui jouaient sur la plage. M. Poe, l'exécuteur testamentaire des parents Baudelaire, place alors les orphelins chez un lointain cousin, le comte Olaf, qui compte bien tout mettre en oeuvre pour récupérer leur fortune.

  • La paix sera toujours éphémère.Vaelin Al Sorna est une légende vivante, célébrée d'un bout à l'autre du Royaume Unifié.
    Par son génie militaire il a renversé des empires, par son bras il a remporté d'impossibles batailles... et par ses sacrifices il a vaincu un mal sans nom. Malgré ses titres, il s'est détourné de la gloire pour mener une vie paisible dans les Hauts Confins.
    Et pourtant, des bruits courent par-delà les mers... Une armée appelée la Horde d'Acier approche, menée par un homme se prenant pour un dieu. Vaelin n'a aucune envie de revenir aux armes, mais lorsqu'il apprend que Sherin, la femme qu'il a perdue voilà bien longtemps, est tombée entre les griffes de la Horde, il choisit de se mesurer à cette nouvelle menace.
    C'est au coeur des royaumes des Rois Négociants, alors même que les tambours de la guerre résonnent aux quatre coins d'un continent gangrené par la violence, que Vaelin apprendra cette vérité : il est des batailles que même lui ne peut remporter.
    « Au risque de se répéter, Anthony Ryan est l'héritier de David Gemmell et le meilleur écrivain britannique moderne de Fantasy. Avec cette duologie, il le prouve une fois encore. » Fantasy Book Critic
    « Au croisement de Robin Hobb et Joe Abercrombie, une Fantasy investie d'un véritable souffle épique. Indispensable. » Fantasy Book Review
    « On retrouve tout ce qu'on a appris à aimer dans l'oeuvre de Ryan... Entre ses personnages mémorables et son univers imaginatif, L'Appel du loup s'impose comme une lecture incontournable pour tout fan de Fantasy qui se respecte. » Booknest.eu
    « Un contrepoint narratif parfait à la mélodie si brillamment mise en scène dans Blood Song. Le récit de Vaelin se poursuit de manière évocatrice dans cette nouvelle série, peuplée de souvenirs doux-amers rendus plus poignants que jamais par une prose experte. » Novel's Notion
    « Si ce roman se définit par son rythme effréné, ses personnages plus vrais que nature et son intrigue parfaitement maîtrisée, c'est avant tout le talent de Ryan pour la création d'univers qui rend sa lecture si immersive... Les amateurs de Fantasy trouveront leur bonheur avec ce récit d'aventure de haute volée, servi par une plume acérée. » Kirkus Reviews
    « J'adore Vaelin Al Sorna et le retrouver sur le devant de la scène, plus taciturne et touchant que jamais, m'emplit de joie. Si vous n'avez pas encore lu la trilogie de Blood Song, courez la dévorer, vous ne le regretterez pas. Et si c'est déjà fait, L'Appel du loup devrait s'inviter au sommet de votre pile de lecture. » The Quill to Live

  • La série culte !
    Dans cette série, les malheurs succèdent aux malheurs, pour le plus grand désespoir des héros, et pour le plus grand plaisir des lecteurs... Le tout mené par la plume ironique et brillante de Lemony Snicket. Série Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. La suite des savoureux récits tragi-comiques des Orphelins Baudelaire où les trois enfants affrontent une odeur détestable, un terrible accident de voiture, un serpent au venin mortel, un coutelas pointu, un cadenas rétif et le retour d'une personne qu'ils espéraient ne jamais revoir...

  • La Roue du Temps tourne et les Âges naissent et meurent, laissant dans leur sillage des souvenirs destinés à devenir des légendes.

    Prisonnière des Shaido dans la cité de Malden, Faile use de toutes ses armes pour survivre. Résolu à la sauver, Perrin commet l'impensable : pactiser avec les Seanchaniens à l'insu de Rand. L'équivalent de vendre son âme au Ténébreux ? Peut-être, mais la vie de sa femme n'a pas de prix. Sur les routes de l'Altara, Mat tente d'échapper aux Seanchaniens et continue de courtiser la Fille des Neuf Lunes. Mais face à cette beauté-là, tout ce qu'il croit savoir sur les femmes ne sera pas suffisant.
    Pour Rand, retranché en Tear, Egwene, prisonnière à la Tour Blanche, et Elayne, sur le fil du rasoir à Caemlyn, tout se complique encore... alors que l'Ultime Bataille approche.
    « Jordan est parvenu à dominer le monde que Tolkien a révélé. » The New York Times

  • La série culte !
    M. Poe confie les enfants à leur tante Joséphine, passionnée de grammaire. Joséphine tombe très vite sous le charme d'un certain capitaine Sham... et disparaît bientôt, laissant derrière elle une lettre d'adieu pleine de fautes de français : étrange pour une personne douée en orthographe...

  • La Horde d'Acier a déferlé sur le Royaume Vénérable en un raz-de-marée de flamme et de sang. Et voilà qu'à présent, l'homme qui la dirige - Kehlbrand, le seigneur de guerre qui s'estime l'égal un dieu - convoite les autres Royaumes Négociants. Personne n'est capable d'endiguer sa conquête. Personne, hormis peut-être Vaelin Al Sorna.
    Du moins s'il n'était pas en fuite et sa propre armée en déroute... Pire encore, la voix du sang dont il est à nouveau investi se révèle être un cadeau empoisonné, dont les harmonies noires tentent de l'entraîner sur une voie bien plus sombre qu'il n'aurait pu l'imaginer...
    « Une créativité débridée, des dialogues percutants et des scènes d'action captivantes, le tout doublé d'une subtile mais passionnante réflexion politique. » Publisher's Weekly
    « Au risque de se répéter, Anthony Ryan est l'héritier de David Gemmell et le meilleur écrivain britannique moderne de Fantasy. Avec cette duologie, il le prouve une fois encore. » Fantasy Book Critic
    « Au croisement de Robin Hobb et Joe Abercrombie, une Fantasy investie d'un véritable souffle épique. Indispensable. » Fantasy Book Review
    « Si ce roman se définit par son rythme effréné, ses personnages plus vrais que nature et son intrigue parfaitement maîtrisée, c'est avant tout le talent de Ryan pour la création d'univers qui rend sa lecture si immersive... Les amateurs de Fantasy trouveront leur bonheur avec ce récit d'aventure de haute volée, servi par une plume acérée. » Kirkus Reviews

  • - Tu n'es pas une fille Rosa, tu es un miracle. Fernest se pencha et cueillit une petite fleur qu'il lui glissa dans les cheveux.
    - Pourquoi m'aimes-tu?
    - Je t'aime... parce que tu en as besoin.
    - Ce n'est pas une raison.
    - Alors je t'aime parce que j'en ai besoin.
    Rosa essaya de voir les voyageurs en contrebas. Ils étaient trop loin, et dissimulés par le relief. Elle ferma les yeux et sentit leur présence, leurs émotions, leurs douleurs et leurs peines. Elle s'écarta pour regarder Fernest, puis elle détourna le regard comme pour se mesurer au glacier, colossal nuage pétrifié sur le flanc de la crête. Elle resta ainsi longuement avant de reprendre la parole.
    - On ne m'a jamais aimée, Fernest.
    Entrez dans l'univers des 7 royaumes où sévit l'inquisition, et découvrez le secret de l'origine du sang bleu. Un événement en fantasy française.
    « C'est une histoire de sang, le sang des rois, dispersé par l'adultère dans les veines de rejetons qu'une inquisition élimine sans pitié. Bref, on s'engouffre dans une lecture passionnante, tantôt à la vitesse d'un torrent, tantôt avec la majesté d'un fleuve. » Le Soir

  • On l'appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L'autre moitié pense qu'il n'est qu'un mythe. Les deux moitiés n'ont pas tort.
    En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l'épée, locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque locke vole aux riches, les pauvres n'en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes.
    Mais voilà qu'une mystérieuse menace plane sur l'ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier,
    locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire...

  • Beaucoup de gens ne croient pas aux fées. Mallory, Simon et Jared Grace non plus. Jusqu'au jour où ils emménagent avec leur mère dans une maison victorienne au milieu des bois. Au grenier, Simon découvre un mystérieux livre signé Arthur Spiderwick. "Ne touche pas à ce guide ! Il appartient au peuple des fées !" hurle Chafouin, un farfadet surgi de nulle part. Trop tard ! Gobelins, griffon et elfes redoutables veulent récupérer le guide à tout prix... Alors, vous ne croyez toujours pas aux fées ?

  • La série culte !
    Les trois enfants sont confiés, cette fois, à un parent très distant qui possède la scierie Fleurbon-Laubaine. Ils doivent y travailler sous la surveillance de l'horrible E.T MacFool. Ce n'est déjà pas bien drôle mais leurs vrais ennuis commencent quand MacFool fait un croc-en-jambe à Klaus ; il tombe et ses lunettes se brisent. Klaus se rend chez l'ophtamologiste voisin, le Dr Orwell. À son retour, son comportement est étrange. Il reconnaît à peine ses soeurs, agit comme un automate, puis cause un grave accident avant de sortir brusquement de son état léthargique. Aussitôt, le même scénario se reproduit.

  • La série culte !
    Violette, Klaus et Prunille devraient se plaire dans leur nouveau collège. Mais ce collège-ci est assez spécial, et la vérité est que les orphelins s'apprêtent à y vivre un bien sinistre épisode. À titre d'exemple, dans ces treize chapitres, les trois enfants vont devoir faire face à une tribu de crabes malveillants, à un règlement stupide, à de longs récitals de violon, à de redoutables tests de contrôle et au système métrique...

  • « Où étiez-vous pendant la guerre ? »
    Cette question, Bruno Halioua l'a posée aux artistes, aux intellectuels, aux politiques, aux comédiens, aux écrivains et aux personnalités qui ont marqué nos mémoires depuis 1945.
    Il nous raconte l'évasion de Léon Zitrone d'un camp de prisonniers, le quotidien de la professeure Simone de Beauvoir, les débuts dans le music-hall d'Yves Montand, la vie mondaine d'Arletty ou le moment où Serge Gainsbourg a découvert qu'il était juif...
    En croisant les témoignages laissés par ces grands du XXe siècle, il met en lumière une foule d'histoires méconnues qui sont aussi celles de chacun des quarante millions de Français qui ont vécu l'Occupation.
    De Jacques Chirac à Pierre Bellemare en passant par Barbara et
    /> Françoise Sagan ou Romain Gary, Bruno Halioua nous donne les clés pour comprendre à quel point la guerre a marqué leur vie... et la nôtre.
    Bruno Halioua est médecin et historien. Il est notamment l'auteur de Blouses blanches, étoiles jaunes (Liana Levi, 1999), du Procès des médecins de Nuremberg (Vuibert, 2007) et des 948 jours du ghetto de Varsovie (Liana Levi, 2018).

  • Le dernier tome de la série culte !
    Tout a une fin - même les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. Nous avions été prévenus : pas de happy end (en français dans le texte), et ce volume 13 contient sa dose d'ingrédients navrants, contre lesquels Snicket, comme toujours, met en garde son " Cher lecteur " - terrible tempête, breuvage douteux, cage à oiseau surdimensionnée (pour misérable oiseau rare), secret troublant concernant le passé des parents Baudelaire... Une triste fin, alors, ou une fin triste ? Douce-amère plutôt, et drôle, et profonde - et plus concentrée encore en inattendu que les précédents épisodes. Tout commençait mal, tout finit-il donc mal ? Pas vraiment non plus, puisque en réalité rien ne finit jamais, ni d'ailleurs ne commence, telle est la conclusion en substance... Après la tempête susmentionnée, le trio Baudelaire se retrouve en effet sur une île étrange - celle qui voit s'échouer sur ses grèves, tôt ou tard, tous les vestiges du passé, tous les débris de naufrages au propre comme au figuré, sans parler de quelques naufragés. Accueillis par les îliens, apparemment pacifiques, les trois enfants vont faire là de bien curieuses découvertes, y compris sur leur propre histoire. Cette île sans nom serait-elle le dernier lieu sûr à l'écart du monde perfide ? Aux jeunes Baudelaire d'en décider, et au lecteur au moins autant, car pour finir tout reste ouvert dans ce beau conte philosophique riche en suspense, en interrogations, en poésie, en tendresse aussi... mais sans excès de sucre.

  • La série culte !
    Sortis du coffre de la voiture du comte Olaf (fin du tome 8), Violette, Klaus et Prunille se retrouvent à l'entrée d'un parc forain. Là, règne Madame Lulu, voyante de son état, que le comte Olaf est venu consulter. Malgré leur angoisse, les enfants décident de rester ; il leur faut découvrir si l'un de leurs parents est bien encore en vie. Déguisés en monstres de foire, ils se font engager par Madame Lulu... Dense, tout en interrogations et en doutes, pas tendre et pourtant éclatant d'humour, ce tome 9 introduit une question grave : Peut-on vaincre les crapules sans user de leurs méthodes ? Déjà fort tourmentés, les orphelins ne cessent de se questionner à ce sujet...

  • La série culte !
    Nous retrouvons dans ce tome 10 des Désastreuses aventures Violette et Klaus Baudelaire dans le pétrin où les avait laissés le tome 9, et Prunille n'est pas mieux lotie, emportée vers les cimes dans l'auto noire du sinistre comte Olaf, sur les genoux de la sinistre Esmé, en compagnie de leurs sinistres comparses... Rappelons que l'expédition vers les monts Mainmorte a pour but de retrouver le dernier QG des VDC, mystérieuse société secrète à laquelle semblent avoir appartenu les parents Baudelaire. Le but d'Olaf est de supprimer les dernières preuves de ses crimes en série, le but des enfants est de retrouver, peut-être, celui de leurs parents qui serait encore vivant. Ils trouveront bien le fameux QG, mais pas de chance : il vient juste de brûler...
    De très mystérieux personnages apparaissent dans la sphère du comte Olaf, plus méchants, plus vicieux et plus intelligents que lui (si cela est possible !).
    Violette et Klaus échapperont-ils à un saut fatal au fond d'un précipice ? Survivront-ils aux traîtrises des monts Mainmorte, ravins, cavernes hébergeant des créatures étranges, nuées de féroces moucherons des neiges ? Retrouveront-ils leur petite soeur, progresseront-ils dans leur enquête autour du mystérieux VDC, sauront-ils enfin si l'un de leurs parents est encore en vie ?

  • Depuis neuf ans, Grecs et Troyens luttent sous le regard des dieux, arbitres des destinées humaines. La beauté d'une femme et les richesses d'une cité sont l'enjeu de la guerre. Mais le sort est fixé d'avance : Troie doit tomber aux mains des Achéens. Cependant, voici qu'une terrible querelle éclate au sein de l'armée grecque entre le chef d'expédition Agamemnon et le vaillant héros Achille : permettra-t-elle aux Troyens et à leurs alliés divins de retenir le cours inévitable de l'histoire et de repousser encore le jour fatal de la défaite ?

  • Maintenant, Simon, Jared et Mallory Grace sont sûrs que les fées existent et certains qu'ils n'auraient jamais dû voler le livre magique d'Arthur Spiderwick. Des gobelins invisibles à l'oeil nu traquent les enfants pour reprendre le fameux guide. Coup de chance, Jared trouve une lunette de pierre aux pouvoirs extraordinaires. Grâce à elle, il repère enfin ses ennemis ! La lutte entre le monde magique et les enfants Grace peut enfin commencer...

  • La série culte !
    Nous les avions quittés sur un radeau emporté par un torrent en crue, nous les quitterons cette fois sur la plage embrumée de Malamer, en une sorte d'étrange retour à la case départ...Entre les deux, tout se passe au fond des mers. Recueillis à bord d'un petit sous-marin boîte à sardines, commandé par un capitaine Virelevent aussi jovial que soupe-au-lait, nos orphelins vont découvrir qu'il n'y a décidément jamais de réponse sûre à la question : " Ami ou ennemi ? ".Quant au comte Olaf, même s'il n'occupe ici qu'un strapontin ou quasi, il est bien présent néanmoins et patrouille lui aussi à bord d'un sous-marin à son image. Encore une fois, les trois enfants - et leurs lecteurs - vont se retrouver face à plus d'interrogations encore qu'ils n'en avaient au départ. Rendez-vous à l'hôtel Dénouement - où qu'il se trouve...

  • La série culte !
    Après le désolant épisode du collège, tout paraît s'arranger pour les orphelins Baudelaire : les voici de retour dans leur ville natale, où un couple chic et fortuné, Jérôme et Esmé d'Eschemizerre, vient de les adopter. Violette, Klaus et Prunille vont-ils trouver le bonheur au 667, boulevard Noir, à quelques rues seulement de leur ancien quartier ? Las ! les choses s'annoncent mal : pour gagner l'appartement où on les attend, au dernier étage (est-ce le 48e ou le 84e étage ? Le portier ne se souvient jamais !), il leur faut gravir un interminable escalier à vis, chichement éclairé par des bougies. Car, dans ce quartier huppé, on suit de près la mode et tout ce qui est in et out. Or, ces temps-ci, les ascenseurs sont out et les lumières aussi. En revanche, les orphelins sont in, mais est-ce une si bonne nouvelle ? Un appartement grandelet - soixante-et-onze chambres et autant de salles de séjour, salles à manger, salles à digérer, salles de bal, salles de bains et salles sans destination apparente ; un tuteur bien-gentil-mais ("Je ne discuterai pas" est sa devise) ; une tutrice femme d'affaires, in jusqu'au bout des ongles... N'en disons pas plus, si ce n'est qu'on trouvrera aussi : une cage dans une cage ; pas mal de vertiges ; triple dose de noirceur, ténèbres, obscurité (bien que la lumière redevienne in dès le deuxième chapitre) ; une brève -et dramatique- réapparition des enfants Beauxdraps ; un souterrain secret, guère éclairé non plus ; et une bonne louchée de trompe-l'oeil, faux-semblants, artifices, comte Olaf, leurres et duperies, tous ces termes étant plus ou moins synonymes. Bref, une histoire de faux. Et un épisode vertigineux, brillant et sombre comme un diamant noir.

  • La série culte !
    Violette, Klaus et Prunille sautent dans une camionnette qui se rend à la clinique Heimlich afin d'y apporter leur soutien aux malades. Parvenus à la clinique, les orphelins acceptent de travailler en sous-sol, dans la salle des archives. Sur un article, les orphelins trouvent une photographie de leurs parents, jeunes. Sous la photo, une phrase laisse entendre que l'un d'eux est encore en vie...

  • Depuis qu'ils ont échappé de justesse à d'affreux gobelins, Mallory et Simon veulent à tout prix se débarrasser du Guide d'Arthur Spiderwick : qui sait ce que fées, farfadet et autres trolls sont prêts à faire pour récupérer le fameux livre ? Mais les enfants ne sont pas au bout de leurs surprises : leur tante Lucinda leur révèle qu'ils doivent fuir la vieille demeure au plus vite s'ils ne veulent pas être harcelés et brutalisés par les créatures de la forêt... En effet, pour s'emparer de l'oeuvre d'Arthur, le monde magique est capable de tout. Les trois Grace l'apprendront bientôt à leurs dépens : le Guide, que Jared emmène toujours avec lui, a disparu ! Il a été volé, mais par qui ?

  • La série culte !
    Et voilà nos héros adoptés par une bourgade entière ! " Adoptés " ? Est-ce bien le mot ? Ils aideraient plutôt aux tâches les plus dures... dans un endroit qui fait frémir. Mais surtout, pour les trois enfants, la petite ville est une déception : son nom énigmatique, V.D.C., laissait espérer la clé du secret qui les hante et le moyen de sauver leurs amis Beauxdraps. Or Villeneuve des Corbeaux, clairement, n'est qu'une fausse piste de plus...

empty