• Apeirogon

    Colum Mccann

    • Belfond
    • 27 Août 2020

    Rentrée littéraire 2020Apeirogon, n.m. : figure géométrique au nombre infini de côtés.
    Rami Elhanan est israélien, fils d'un rescapé de la Shoah, ancien soldat de la guerre du Kippour ; Bassam Aramin est palestinien, et n'a connu que la dépossession, la prison et les humiliations.
    Tous deux ont perdu une fille. Abir avait dix ans, Smadar, treize ans.
    Passés le choc, la douleur, les souvenirs, le deuil, il y a l'envie de sauver des vies.
    Eux qui étaient nés pour se haïr décident de raconter leur histoire et de se battre pour la paix.
    Afin de restituer cette tragédie immense, de rendre hommage à l'histoire vraie de cette amitié, Colum McCann nous offre une oeuvre totale à la forme inédite ; une exploration tout à la fois historique, politique, philosophique, religieuse, musicale, cinématographique et géographique d'un conflit infini. Porté par la grâce d'une écriture, flirtant avec la poésie et la non-fiction, un roman protéiforme qui nous engage à comprendre, à échanger et, peut-être, à entrevoir un nouvel avenir.

  • La célèbre paléographe Patricia Escalona est égorgée en pleine nuit dans la Bibliothèque vaticane, alors qu'elle y étudiait l'un des plus anciens manuscrits détenus par l'Église : le Codex Vaticanus. Près de son corps, le tueur a laissé un message codé.
    La célèbre paléographe Patricia Escalona est égorgée en pleine nuit dans la Bibliothèque vaticane, alors qu'elle y étudiait l'un des plus anciens manuscrits détenus par l'Église : le Codex Vaticanus. Près de son corps, le tueur a laissé un message codé. Tomás Noronha, travaillant sur la restauration des ruines du Forum de Rome, est appelé sur le lieu du crime par la police judiciaire italienne : il a été le dernier contact de la victime. L'historien émérite, expert en cryptologie, réussit à décoder le message du tueur et se laisse embarquer dans une enquête qui va très vite se compliquer. Un nouveau meurtre aux allures rituelles a lieu en Irlande, un autre en Bulgarie, deux nouveaux messages codés et toujours ces allusions aux Saintes Écritures. D'une victime à l'autre, d'un code à l'autre, Noronha est entraîné dans une analyse des textes bibliques particulièrement troublante. Une quête de la vérité qui va le conduire en Israël, sur les traces de la plus grande figure de l'humanité : celles de Jésus-Christ. Au fil d'une enquête haletante, José Rodrigues dos Santos propose d'aborder la vie du Christ sous un angle historique, quasi scientifique. Qui était vraiment celui qui a bouleversé le cours de l'Histoire ? Quels sont les faits que l'on peut considérer comme réellement avérés dans la Bible ? Et quels sont ceux travestis par le temps et les hommes ? Réalité historique et intrigue policière se mêlent avec grande intelligence pour faire de L'Ultime Secret du Christ un thriller qui va bouleverser les certitudes de chacun

  • Géopolitique des religions et des spiritualités : 40 fiches illustrées pour comprendre le monde Nouv.

    REPÈRES ET CLÉS POUR DÉCRYPTER L'ACTUALITÉ

    Les religions occupent la scène internationale de façon incontournable et ambiguë.

    Servant de justification aux pires violences, elles oeuvrent pourtant aussi pour la paix de bien des manières. C'est ce que décrit cet ouvrage d'un point de vue pragmatique : des clichés à la réalité, il nous parle de lieux, de faits et de chiffres pour nous aider à y voir plus clair. Inspiré des recherches les plus récentes sur le sujet, il propose 40 fiches documentées pour cerner les enjeux et les défis de ce phénomène universel. L'ensemble est illustré de cartes, de graphiques, de schémas et de tableaux.


    "David Vauclair décrypte avec rigueur et rationalité les enjeux géopolitiques du fait religieux."
    PASCAL BONIFACE

  • La torah

     

    La Torah est le texte fondateur de la religion juive et, d'une certaine manière, de la foi chrétienne. Elle est lue, méditée et commentée depuis plus de 2 000 ans, aussi bien dans les milieux les plus piétistes que dans les universités contemporaines. Elle a inspiré l'art et la littérature mais elle est souvent connue par ouï-dire. Cet ouvrage de référence propose une lecture guidée de la Torah : il présente la genèse, les grands récits et les concepts de ce texte fondateur. Pédagogique et vivant, il repose sur de nombreuses citations, évoquant tant la vie des grandes figures bibliques que la position de la Torah sur les principales questions de société. Une approche nouvelle, qui introduit avec précision à la connaissance et à la compréhension de nos références culturelles communes.

     

    Un auteur spécialiste Un angle original Une présentation agréable

     

    PHILIPPE HADDAD est diplômé du Séminaire israélite de France. Il est rabbin de la synagogue de la rue Copernic de l'Union libérale israélite de France (ULIF). Il est enseignant au Beth Halimoud du Centre communautaire de Paris et au MJLF et collabore à des programmes éducatifs aux Éclaireurs israélites. Il est l'un des principaux contributeurs d'Akadem. Il est aussi l'auteur des Citations talmudiques expliquées, dans la collection « Eyrolles Pratique ».

     

  • Moi, violent ?

    Nous sommes collectivement de plus en plus conscients de la violence du monde : on parle de discriminations raciales, de violences sexistes, de crimes incestueux... pour ne citer que quelques-unes des violences ordinaires. Mais toujours, le violent, c'est l'autre ! Et dans nos relations, c'est justement cette peur de l'autre qui est source de violence. Cet ouvrage explore les différents aspects de cette violence interpersonnelle : la séduction, l'emprise, la jalousie, la médisance, l'indifférence, l'idéalisation...

    Pour chacun de ces poisons relationnels, il met en regard la lecture psychanalytique et le point de vue des trois religions abrahamiques - le judaïsme, le christianisme et l'islam - car dans leur quête d'Absolu, les religions sont les premières concernées par ces formes de violence. Accessible, précis et vivant, ce livre essentiel vient éclairer ce qui constitue le coeur du fanatisme en s'appuyant sur des exemples de la littérature, d'une part et sur des extraits des textes fondateurs (la Bible et le Coran), d'autre part.

    Tarik Abou Nour est imam, professeur, théologien, président de l'IESIP (Institut d'enseignement supérieur islamique de Paris) et responsable du premier site français de droit musulman malikite.

    Philippe Haddad est diplômé du séminaire israélite de France. Rabbin de l'Union libérale israélite de France (ULIF), il enseigne, il écrit et il est l'un des principaux contributeurs d'Akadem.

    Nicole Jeammet est psychanalyste et maître de conférences honoraire en psychopathologie à l'université René Descartes-Paris V. Elle est déjà l'auteure de plusieurs ouvrages.

    Gilles-Hervé Masson, prêtre depuis 1990, devient dominicain en 1999 et développe le département de théologie des éditions du Cerf. Il est actuellement vicaire à la paroisse Saint-Eustache de Paris.

  • Dans la société juive, la coutume est le résultat de pratiques quotidiennes et de discussions rabbiniques accumulées au fil du temps. Comme l'écrit le Talmud: la coutume efface la loi. Elle devient alors la règle d'autorité pour la collectivité. De nombreux Livres des coutumes furent publiés entre le 14e et le 17e siècle et celui de Guenzburg, paru à Venise en 1589, a été rédigé en yiddish. Il est ici traduit pour la première fois et présenté par Jean Baumgarten : Quelle est la place de la coutume dans une communauté contrainte à se déplacer pour échapper aux persécutions? 1) Qui seraient aujourd'hui les auteurs de sifrei ha-minhagim d'un judaïsme en situation de crise dans la diaspora et en Israel ? C'est l'originalité de ce livre qui mêle érudition et interrogation existentielle.

    Jean Baumgarten (CNRS) est spécialiste du monde ashkénaze et du hassidisme et il est l'auteur chez Albin Michel de Histoire d'une langue errante, 2002; La Naissance du hassidisme, 2006; Le Baal Shem Tov, 2020. Il a publié à l'éclat en 2018: La Légende de Yosef della Reina, et co-écrit (avec Patricia Farazzi) la Vie imaginée de Shimon guenzburg, Éditeur typographe du xvie siècle, à partir de sa correspondance avec tirzah adelkind, jeune fille vénitienne, qui paraît en même temps que ce livre.

  • Accessible, précis et complet, ce livre propose 150 citations extraites des textes fondateurs de la tradition juive, le Talmud de Jérusalem et le Talmud de Babylone.

    En tant que commentaire de la Torah, le Talmud a produit autant d'analyses rigoureuses que de récits, d'anecdotes, de dialogues imaginaires, d'adages ou de sentences que nous vous invitons à découvrir dans cet ouvrage. Pour chaque citation, vous trouverez :


    le contexte de sa rédaction ;

    ses différentes interprétations ;

    l'actualité de son message.


    Tous les thèmes du judaïsme - Une approche immédiate - Un auteur spécialiste

  • Cette étude parut à Vienne, en 1923, dans les Monumenta talmudica, ouvrage savant et oecuménique prestigieux. L'auteur y aborde, de manière très didactique, la difficile question du statut des rêves dans le Talmud. Son mérite est d'avoir montré, à travers les textes, combien la société juive, même pharisienne, a été poreuse au monde antique, à ses superstitions, à sa culture. Les maîtres du Talmud n'ont nullement rejeté le savoir gréco-romain?; ils en ont pris acte et l'ont traité (Aristote, Hérodote, Plutarque et Artémidore, l'auteur de l'Onirologie, sont notamment cités dans l'ouvrage). Ils ne se sont guère non plus montrés insensibles aux croyances populaires de la culture environnante. Ils en ont intégré les formes disparates dans leurs discours, qui témoignent aussi de la diversité des jugements propre à la tradition orale du judaïsme. Né en 1884 en Galicie, Alexander Kristianpoller est issu d'une famille de rabbins cultivés. Il suivit à Vienne l'enseignement secondaire du lycée puis entra au séminaire rabbinique. Inscrit par ailleurs à l'université, il obtint un doctorat en philosophie. à l'automne 1942, après que la bibliothèque où il travaillait fut fermée, lui et son épouse sont acheminés vers la région de Minsk. À leur arrivée, ils sont assassinés, avec tous les Juifs du convoi, dans une forêt proche de la ville.


  • Des origines à nos jours, ce livre propose une introduction synthétique à la philosophie juive, où l'on retrouve l'histoire, les figures et les concepts du judaïsme. Pour illustrer cette pensée, qui fonde notre culture, le texte s'appuie sur des c

  • Pour l'opinion commune, confortée par la proximité chronologique des deux événements, la naissance de l'État d'Israël en 1948 est une conséquence quasi directe de la Shoah. En effet, un lien essentiel relie de nos jours la catastrophe juive du XXe siècle à l'État d'Israël, mais ce lien est de nature politique et il est postérieur à 1948.
    Comment le Foyer national juif a-t-il perçu la catastrophe qui se déroulait entre 1933 et 1945 ? Comment l'État d'Israël a-t-il géré ensuite le souvenir d'un événement qu'il va longtemps commémorer en opposant l'héroïsme des insurgés des ghettos à la " lâcheté " supposée de toutes les autres victimes ? Loin d'occuper la place centrale qui est désormais la sienne dans l'État d'Israël, le souvenir de la Shoah suscita longtemps une attitude de honte et de rejet. Or, aujourd'hui, en particulier depuis les guerres des Six jours (1967) et de Kippour (1973), et à rebours du rêve de l'" homme nouveau " voulu par le sionisme des pères fondateurs, la Shoah est au coeur de la construction de l'identité israélienne. C'est notamment par elle que les Israéliens sont redevenus juifs au terme d'un processus mémoriel qui pourrait, à terme, contribuer à fragiliser la légitimité même de l'État juif.
    Historien et professeur d'histoire, Georges Bensoussan est notamment l'auteur de Auschwitz en héritage ? D'un bon usage de la mémoire (Mille et une nuits, 1998, rééd. 2003), d'une Histoire intellectuelle et politique du sionisme (Fayard, 2002), et d' Europe. Une passion génocidaire. Essai d'histoire culturelle (Mille et une nuits, 2006).

  • 160 rue Saint-Viateur Ouest est l'histoire tumultueuse de Mathis Blaustein, Juif hassidique élevé dans le quartier du Mile-End à Montréal. Renié par sa famille et sa communauté ultra-orthodoxe à cause de son homosexualité, Mathis va devoir tracer lui-même son chemin. Seule Yocheved, sa mère, continue à le fréquenter clandestinement. Lieutenant de la Sûreté du Québec, il mène une enquête sur la mort suspecte de l'ingénieur Georges Jalabert qui, par ses rebondissements, le conduit à fouiller dans l'histoire cachée de sa famille.


  • Se proposant de philosopher à partir de la Torah et de la Tradition juive, l'auteur y choisit 20 extraits et propose, pour chacun d'entre eux, une méditation sur le problème qu'il soulève et les réponses qu'il apporte à nos questions existentielle

  • « Odyssée aux frontières de la vie »

    À quatre-vingt-cinq ans, Rachel est une femme coquette et soucieuse de ses sept enfants.
    Victime d'une attaque cérébrale, elle se réveille à l'hôpital, en partie paralysée.
    Affaiblie, elle est submergée par son passé, qui lui revient par bribes : celui d'une jeune femme juive au début des années 40 dans la France occupée, luttant pour survivre dans un monde hostile.
    Pendant ce temps, Vic, un de ses fils, qui effectue un voyage d'affaires en Chine, reçoit un appel de sa soeur Léa : sa mère, dont la santé décline de jour en jour, le réclame avec insistance à son chevet...
    Vic et ses soeurs vont être entraînés dans un périple initiatique, navigant au gré des méandres d'un univers inexploré que sont ces territoires qui précèdent le grand voyage.
    Tout en jetant une lumière intime sur les heures noires de l'Histoire de France, ce roman-témoignage nous pousse à nous interroger sur une étape essentielle qui nous concerne tous : la fin de vie. Comment l'appréhender ? Peut-on s'affranchir des faux-semblants, briser les tabous, surmonter nos blocages, vaincre nos préjugés ?
    Personne ne sort indemne de cette expérience, et certainement pas le lecteur...

    En s'inspirant des sentiments d'amour maternel et d'amour filial, l'auteur donne sa pleine mesure à la notion de don de soi. À travers la psychologie de ses personnages, le point de vue du malade, celui du personnel hospitalier dans son ensemble, mais aussi de la famille, qui a du mal à trouver sa place et à dépasser sa peur de la mort, cette inconnue, il nous invite à coopérer et jouer un rôle déterminant pour aider le patient à se libérer de ses craintes, et à accueillir cette fatalité comme un aboutissement naturel.

  • Le Chant de Moïse et autres poèmes révèlent la maîtrise du poète et traducteur primé Seymour Mayne, originaire de Montréal. Recueil bilingue constitué de petits textes et de monologues sur les thèmes bibliques, il a ce petit côté sacré-sacral qui célèbre cette relation
    à l'Autre plus grand que soi. Idéal pour les jeunes adultes et les amoureux de la poésie. Ces poèmes très accessibles offrent une lecture nouvelle des histoires bien connues du veau d'or, du sacrifice d'Isaac, du déluge et du jardin d'Éden.

  • Zora s'en va. Elle quitte la villa aux tuiles rouges et les néfliers. Je l'admire une dernière fois quand elle se met du vernis à ongles sur les orteils. Elle est belle, arrogante. Une mèche rousse couvre son regard. L'odeur de son parfum me fait une ultime révérence. Il est midi. Dans une heure, elle prendra le car pour Marengo et ne reviendra plus. La veille, pourtant, on s'était promis l'éternité...


    Ilya Guessal est né le 2 mai 1970 à Alger. Diplômé en musicologie et en histoire de la musique, il vit et enseigne dans les Dom-Tom. Zora s'en va est son premier roman.

empty