• Ce livre tente de comprendre la stagnation de la 'civilisation musulmane' dans le theologico-politique. C'est aujourd'hui, parmi toutes les civilisations du monde, la seule exception, puisque les pays d'Asie par exemple ont globalement réussi leur entrée

  • La tragédie est grecque, mais voici qu´elle rattrape l´islam moderne. La tragédie est celle-ci : l´islam a perdu son identité rigide et aucune autorité n´est en mesure de décider ce qu´est le « vrai » islam. Entre tradition et modernité, il oscille, pratique le mélange et la cohabitation. La tradition - multiple - est devenue insaisissable, et sur la modernité - protéiforme - il n´y a aucun consensus. En réalité, à y regarder de plus près, on peut vérifier que le « sacré islamique » travaille toujours la volonté ou les prétentions de réforme, et que les avancées vers la modernité démocratique dissimulent mal l´immobilisme et le conservatisme : le statut des femmes a peu bougé, la charia (loi coranique) et le jihad (guerre sainte) restent omniprésents même s´ils sont moins visibles. La laïcité parfois revendiquée n´entre pas dans les exigences de la séparation moderne, même si l´islam « mou », le plus répandu, prétend le contraire. Plus que jamais s´impose donc la vigilance critique : ne pas ignorer, certes, que la modernité est toujours inachevée, mais avoir une conscience aiguë qu´en islam elle demeure un terrain toujours en friche, qu´il faut encore et encore cultiver et retourner.

    Un livre percutant sur la crise de l´islam, qui met en lumière à quel point il est désorienté par la coexistence indiscernable, de tradition et de modernité, qui le ronge.

  • D'hier à aujourd'hui, l'Islam est une religion politique ! L'auteur contourne habilement ce lieu commun en interrogeant le réseau de rapports entre religion et politique. A l'âge classique, trois modèles se sont dégagés à partir d'une esquisse qu'il doit curieusement à un compilateur du XIXe siècle : le Prophète, le Roi et le Savant sont au coeur d'un dispositif discursif qui régit le ciel et la terre, le corps et l'âme, le manifeste et le caché, l'élite et la masse. Dans les temps modernes, seul survit miraculeusement le modèle prophétique : des politiques en islam, un fait massif dont l'auteur évalue librement les effets.

  • Dans cette enquête passionnante, Hamadi Redissi décrit les péripéties dun triomphe à vaste échelle : celui de lislam wahhabite, professé et propagé par lArabie Saoudite. Le parcours est étonnant : partie de rien ou presque, une alliance théologico-politique inédite, nouée au XVIIIe siècle entre un fondateur religieux et un chef de tribu, va conquérir contre dautres musulmans une partie de la Péninsule arabique (dont les lieux saints de lislam), avant dêtre écrasée dans le premier quart du XIXe siècle par lEmpire ottoman. Elle parvient pourtant à se reconstituer au XIXe siècle avant de simposer au XXe, du Maroc à lInde, non plus par le glaive, mais par ses affinités avec le fondamentalisme, par le prosélytisme, lalliance avec des puissances diverses, arabes et autres (notamment les États-Unis), et aussi l« argument » du pétrole. Combattu puis réhabilité par lislam traditionnel, le wahhabisme puritain, austère, sectaire, conquérant est ainsi en passe de devenir lislam majoritaire dans de nombreux pays de tradition musulmane.Le récit, basé sur de nombreuses sources, bourré dinformations inédites, est mené tambour battant. La thèse polémique sera discutée, mais elle est fortement argumentée. Un livre essentiel sur le devenir de lislam au XXIe siècle.Hamadi Redissi est professeur à la Faculté de droit et de sciences politiques de Tunis.

empty